Bruno Moinard est né à Dieppe et se passionne très tôt pour la peinture qu’il pratique depuis l’enfance.
Il regardait son père travailler dans l’atelier de tapisserie et le suivait également dans les salons de décoration.
À l’adolescence il expose avec les artistes dieppois.
À 16 ans seul à Paris, il réussit le concours d’entrée de l’école nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art.
Dès la fin de ses études où il sort majeur de sa promotion, l’architecte Hubert Cormier remarque son talent et l’engage dans son équipe à Roanne. Il se révèle en participant à la création des nouvelles cuisines des frères Troisgros.
En 1979, une rencontre va changer le cours de son destin. Louis Bercut, décorateur costumier son professeur l’envoie dans une agence située rue Pavée, dirigée par Andrée Putman. Engagé pour quelques jours il rend son premier travail complètement dépité. « J’ai tout raté », « Au contraire, répond-elle, c’est remarquable ! ». Il restera 16 ans avec Andrée Putman.
Parallèlement il peint et continue à exposer avec ses amis artistes de Dieppe parmi eux Pierre Bazin, conservateur du château du musée de la ville ou bien encore Daniel Revilliod dont il restera très proche mais aussi Michel King, Michel Ciry, Léon Gambier…

D’origine dieppoise, Bruno Moinard est marqué par la beauté de la Côte d’Albâtre. C’est ici qu’il a trouvé ses lignes simples et fortes, la transparence et l’essence des choses.

Diplômé de l’École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art, il débute sa carrière en 1979 avec Andrée Putman avant de trouver sa propre identité. Son style singulier et son mobilier emprunt de minimalisme chaleureux, de sobriété, d’élégance et d’intemporalité ont fait de lui, en trente ans de créations, l’une des figures de proue de l’architecture d’intérieure et du design.

Grand voyageur il pratique depuis toujours « l’art du carnet de voyage », récit pictural à la rencontre de l’autre et de soi, compagnon de route et gardien de mémoire.

Il montre pour la première fois sa peinture dans le cadre de cette exposition personnelle naturellement intitulée Itinérance.

C’est dans son atelier, à Varengeville-sur-Mer, qu’il révèle sur toile le langage émotionnel de ses carnets de voyage qui se distingue par sa vision antinaturaliste et sa volonté d’échapper au système illusionniste.

Bruno Moinard, dans la postérité de l’impressionnisme, est un paysagiste abstrait qui se caractérise par une gestuelle fluide, marquée par la découverte de l’action painting américain, qui traduit une expérience physique de la confrontation avec la nature. Sa palette chromatique tendant vers le camaïeu contribue à la solidité de ses compositions, abstraites au premier regard mais aussi figurative en tant que représentation de l’espace.

Gilles Bastianelli
Biographe et curateur



photo Vincent de Marly



1978 : Diplômé de l’école nationale supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art
1979-1995 : Bras droit d’Andrée Putman
1971 : Salon des peintres et sculpteurs dieppois
 : première participation à une exposition collective
1994 – 1995 : Premières expositions à la Mairie de Varengeville-sur-Mer
1995 : Fonde son agence 4bi
1996 : Tokyo, exposition personnelle
2008 : Bruno Moinard devient président de l’Association des peintres et sculpteurs dieppois
2010 : Monographie aux éditions de La Martinière L’Architecte promeneur
2012 : Bruno Moinard Éditions : création de lignes de mobiliers
2014 : ouverture de la galerie Bruno Moinard Éditions
2015 : Monographie du trait à la lumière aux éditions La Martinière
2017 : Itinérance, exposition personnelle, Galerie Diane de Polignac et Chazournes